AGRI INFO

Ads[none]

Ads[none]

jeudi, juin 16, 2016

Le gouvernement et ses partenaires évaluent le programme des cantines scolaires

Pour faire face aux principales causes des faibles performances des indicateurs scolaires enregistrés au cours de ces dernières années au Togo (la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la faim, surtout en milieu rural), le gouvernement togolais et ses partenaires, notamment la Banque mondiale, mettent en œuvre depuis 2008 le programme des cantines scolaires.

Mis en œuvre par le Projet de développement communautaire et de filets sociaux (PDC plus), ce couvre actuellement 308 écoles dans les cinq (5) régions au Togo, pour un effectif de 84.000 enfants. Près de 50 millions de repas chauds ont été servis depuis le démarrage du programme.

Pour mesurer les forces et les faiblesses de ce programme d’une part, et mettre à jour les feuilles de route pour la promotion de l’alimentation scolaire durable au Togo, une soixantaine d’acteurs impliqués dans l’alimentation scolaire au Togo sont en travaux depuis ce mardi à Lomé, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

C’est le système d’évaluation et d’indices de référence pour les résultats en éducation (SABER) qui sera utilisé.
Ouverts par Victoire Tomégah-Dogbè, ministre du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, les travaux devront à terme permettre d’inscrire dans la durée ce programme pour faire en sorte que d’ici quelques années,  on puisse passer du taux de couverture de 6% à 20% et surtout toucher les cantons les plus pauvres du pays.

« Les cantines scolaires sont un instrument important de protection sociale car elles permettent aux enfants les plus vulnérables d’avoir au moins un repas par jour et d’améliorer leur capacité d’acquisition du savoir et d’en faire des citoyens travailleurs et responsables », la Chargée du bureau du PAM au Togo, Ngassam Tchaptechet.

« L’impact de ces cantines scolaires a été très positif sur la fréquentation des enfants parce que les écoles qui bénéficient des cantines scolaires ont vu leurs effectifs augmentés de 9,4% contre 7% dans les écoles non bénéficiaires avec une augmentation en hausse des filles par rapport aux garçons. Nous pensons       au niveau du gouvernement que c’est une action qu’il faut amplifier et qu’il faut tout faire pour que les cantons les plus pauvres du Togo puissent bénéficier de ce programme », a déclaré la ministre.

Pour elle, la dimension communautaire, l’organisation et l’implication des parents d’élèves, les femmes, les artisans, les jeunes du milieu à créer des emplois pour les jeunes des différents milieux sont des problèmes à résoudre pour que toute une dynamique locale soit mise en place autour des cantines scolaires.

« Quand on parle de cantine scolaire, c’est d’abord et effectivement le ministère des Enseignements primaire et secondaire dont la mission est de veiller à l’amélioration de l’éducation de qualité pour tous les enfants du Togo. Mais, il y a également la dimension agricole pour faire en sorte que nos productions agricoles dans l’ordre de qualité, puissent être utilisées pour servir les nourritures aux enfants », a-t-elle précisé.
Le gouvernement et ses partenaires évaluent le programme des cantines scolaires Reviewed by World Koncept on jeudi, juin 16, 2016 Rating: 5 Pour faire face aux principales causes des faibles performances des indicateurs scolaires enregistrés au cours de ces dernières années au T...

Réactions :

Aucun commentaire:

Ads[none]