AGRI INFO

Ads[none]

Ads[none]

samedi, juin 18, 2016

POURQUOI PRÉFÉRER LA FERTILISATION ORGANIQUE À CELLE MINÉRALE ?

L’engrais minéral est ce produit que l’agriculteur doit acheter pour la fertilisation de ses cultures. Il est conditionné en sacs de 50 kg et se vend soit au comptant ou à crédit. Ce type de fertilisation est-il indispensable pour avoir une bonne production ?
L’engrais minéral a été mis au point vers la fin des années 40 après la 2ème guerre mondiale lorsqu’il était devenu urgent de faire face à la faim dans le monde. Grâce à sa composition, l’engrais minéral permet effectivement de multiplier par 2, 3 ou 4 les rendements, permettant ainsi la rentabilité des exploitations agricoles. Compte tenu de son coût relativement élevé, il n’est accessible aux agriculteurs familiaux que par des subventions qui ne sont pas toujours acquises ni pour toutes les cultures ni dans tous les pays. Chose paradoxale, il a été constaté que l’utilisation exclusive et régulière de l’engrais minéral entraîne le lessivage du sol qui finit par s’appauvrir complètement.
L’engrais organique est celui-là qui est généré par les activités microbiennes du sol. Il est donc présent dans tous les champs. Il faut que l’agriculteur en prenne conscience et agisse pour le mettre en valeur. Pour mieux profiter de la fertilisation organique, deux pratiques paysannes sont à bannir :

  • Le défrichage par le feu pour réduire en cendre tous les résidus de récolte ;
  • L’exportation de tous les résidus de récolte pour avoir un lit de culture très propre.
  • Semis sous couvert végétal : il s’agit de pailler le sol avec les résidus de récolte et de semer à l’intérieur du paillis.
  • Travail minimum du sol : il s’agit de retourner le sol pour y enfouir les mauvaises herbes et les résidus de récolte. Le semis interviendra quelques jours plus tard.

Lors du nettoyage du champ, le feu ne brûle pas que les résidus de récolte ou les mauvaises herbes. Il brûle également les micro-organismes vivants qui jouent un rôle très important dans la transformation biologique du sol. Contrairement à ce qui a été recommandé aux agriculteurs, le fait de maintenir sur le sol les résidus de récolte est une manière de restituer au sol une bonne partie de ce qu’il a exporté à travers la croissance de la plante. D’où les nouvelles pratiques agricoles :
La forme la plus élaborée de la fertilisation organique est le compostage. Il s’agit d’apporter aux plantes du compost qui n’est rien d’autre que la transformation biologique des déchets organiques. Le compost est obtenu à partir des résidus de toutes sortes (herbes, déchets de ménage biodégradables) auxquels on ajoute en quantité raisonnable de la boue de vidange, la bouse de vache ou des fientes de volailles. Il faut arroser régulièrement le tas et le laisser murir.
On peut utiliser de façon exclusive ou combinée l’une ou l’autre des pratiques visant à la fertilisation organique sans porter atteinte à la qualité du sol. Au contraire, l’utilisation exclusive des fertilisants minéraux conduit à l’appauvrissement total du sol. Il faut nécessairement lui associer des matières organiques. Dans ce cas, l’apport des engrais minéraux est-il encore indispensable ?
POURQUOI PRÉFÉRER LA FERTILISATION ORGANIQUE À CELLE MINÉRALE ? Reviewed by World Koncept on samedi, juin 18, 2016 Rating: 5 L’engrais minéral est ce produit que l’agriculteur doit acheter pour la fertilisation de ses cultures. Il est conditionné en sacs de 50 k...

Réactions :

Aucun commentaire:

Ads[none]