ALERTE MICAH!

Soudan du Sud : plus de 37.000 personnes se sont réfugiées en Ouganda

L'afflux de réfugiés sud-soudanais dans les pays voisins ne faiblit pas. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés de l'ONU (HCR), plus de 37.000 personnes ont fui le Soudan du Sud pour se réfugier en Ouganda après les violents combats qui ont éclaté du 8 au 11 juillet à Juba, la capitale sud-soudanaise. Ces réfugiés sud-soudanais ont décrit aux équipes du HCR une « situation extrêmement préoccupante » sur place.

Ces combats ont poussé 37.491 personnes à fuir le Soudan du Sud vers l'Ouganda. Ce qui signifie que lors de ces trois dernières semaines, il y a eu plus de réfugiés arrivant en Ouganda que sur les six premiers mois de 2016 (33.838). Le volume quotidien des arrivées étant en moyenne de plus de 4.000 sur la semaine écoulée, contre 1.500 il y a dix jours. Et ces réfugiés sont généralement originaires de la capitale Juba, mais aussi de la province de l'Equateur oriental ainsi que d'autres localités du Soudan du Sud touchées par les violences.
Selon le HCR, à l'intérieur du Soudan du Sud, l'intensité des violences a diminué depuis début juillet, mais la situation sécuritaire reste volatile. Mais les réfugiés font état de combats en cours, ainsi que de pillage par des milices armées qui brûleraient des maisons et tueraient des civils. « Certaines femmes et enfants nous ont dit qu'ils ont été séparés de leurs maris ou de leurs pères par des groupes armés, qui recruteraient de force des hommes dans leurs rangs et les empêcheraient de traverser la frontière », fait remarquer cette agence onusienne basée à Genève.
Et en Ouganda, cet afflux a un impact sur les capacités des points de regroupement et des centres de réception et de transit, qui sont trop petits pour le nombre croissant d'arrivées. A titre d'exemple, le HCR souligne que le centre d'hébergement d'Elegu, dans le nord de l'Ouganda, a à un moment la semaine passée abrité 11.000 personnes pour une capacité d'accueil de normalement 1.000 personnes. Une très large partie des réfugiés se trouvant dans le centre a ensuite été déplacée ailleurs au cours du week-end, et seulement 300 personnes ont dormi à Elegu dans la nuit de lundi à mardi. C'est la raison pour laquelle, la gestion et l'agrandissement des installations d'accueil et l'ouverture d'une nouvelle zone d'hébergement restent des priorités absolues pour les humanitaires au service de ces réfugiés sud-soudanais en Ouganda.
Le conflit au Soudan du Sud, qui a éclaté en décembre 2013, est à l'origine d'une des pires situations de déplacement dans le monde : environ 1.690.000 de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays et 831.582 ont trouvé refuge au-delà de ses frontières, principalement en Ethiopie, au Soudan et en Ouganda.
Alpha Diallo
Légende Photo: Une jeune réfugiée et sa famille traversent la frontière entre le Soudan du Sud et l'Ouganda. Photo : UNHCR / Will Swanson

Aucun commentaire