ALERTE MICAH!

Bétail : l'AIEA forme des experts pour détecter la dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe

L'Agence internationale de l’énergie atomique a lancé, lundi, un programme de formation pour détecter le virus de la dermatose nodulaire contagieuse bovine dans les cheptels d'Europe. Cette maladie virale du bétail, non transmissible à l'homme, est notamment caractérisée par l'apparition de volumineux nodules sur la peau, les muqueuses et les organes internes de l'animal et peut être fatale.
La maladie est en train de se propager rapidement dans le sud-est de l'Europe où près de 600 foyers ont été signalés depuis 2015. Plus de 10 000 animaux ont été abattus dans l'espoir de la contrôler.
Très répandue en Afrique et en Asie, la dermatose nodulaire contagieuse bovine a fait sa première apparition en Turquie en 2013. Elle s'est propagée depuis à la Grèce, la Bulgarie, l'ex-République yougoslave de Macédoine, la Serbie, l'Albanie et le Monténégro et de nouveaux cas sont signalés chaque semaine.
Bien qu'elle ne présente aucun danger pour l'homme, la maladie a un impact économique notable en raison des pertes de production de lait, de viande et de cuir, sans compter les frais vétérinaires.
Avec un cheptel de 87 millions de têtes bovines, l'Union européenne pourrait être gravement affectée si cette dermatose nodulaire devait se propager davantage. Or, les laboratoires européens ne sont pas équipés pour la détecter ou différencier ses différentes souches. Aussi, durant deux semaines l'AIEA formera des experts des pays les plus gravement touchés ou à risque à l'utilisation de technique dérivées du nucléaire pour pouvoir détecter rapidement la présence du virus.

Mise en perspective : Isabelle Dupuis
Credit Photo: FAO

Aucun commentaire