ALERTE MICAH!

Centrafrique : les Casques bleus de la MINUSCA interceptent un convoi d'hommes armés au nord de Bangui

Les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) ont intercepté ce week-end un convoi d’environ 35 hommes lourdement armés, dont plusieurs feraient l’objet de mandats d’arrêt, à environ 150 kilomètres au nord de la capitale Bangui.
Le convoi composé de sept véhicules avait quitté Bangui très tard le 12 août et avait échangé des tirs avec les forces de sécurité nationales à plusieurs points de contrôle en cours de route. Ces incidents ont causé un certain nombre de morts et de blessés. Les Casques bleus sont intervenus à l’aube du samedi 13 août, à 50 km au sud de la ville de Sibut.
« Conformément au mandat robuste de la MINUSCA, les forces de la MINUSCA ont empêché le convoi de poursuivre sa route et ont exigé que toutes les armes et les munitions soient remises », a précisé la Mission dans un communiqué de presse. « Cette demande a été rejetée ce qui a causé un blocage pendant plusieurs heures ».
Les forces terrestres de la MINUSCA étaient soutenues par une couverture aérienne. Après un survol en hélicoptère, les membres du convoi ont fui vers la brousse environnante et ont été poursuivis par les Casques bleus.
Les soldats de la paix ont capturé et détenu dix hommes armés, qui ont été emmenés à la base militaire de la MINUSCA à Sibut. Une quantité importante d’armes et de munitions, ainsi que les véhicules utilisés par le convoi, ont été récupérés.
« La MINUSCA est en contact avec le gouvernement et les autorités centrafricains depuis le début de cette affaire, y compris au plus haut niveau », a précisé la Mission.
Le Conseil de sécurité de l’ONU, dans sa dernière résolution 2301 sur la situation en République centrafricaine, a demandé que toutes les milices et les groupes armés déposent les armes et cessent toutes les formes de violence et d’activités déstabilisatrices.
« La MINUSCA réitère son appel à tous les groupes armés et les milices à adhérer au processus de DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion) initié par le Président Touadéra », a ajouté la Mission onusienne, qui a encouragé tous les Centrafricains à privilégier le dialogue.

Mise en perspective par Jérôme Longué
Credit Photo : ONU / Catianne Tijerina

Aucun commentaire