ALERTE MICAH!

RDC: Une association qui aide à combattre contre les violences faites aux femmes

La 60ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW60) qui se tenait à New York en mars dernier portait sur l'autonomisation des femmes et son lien avec le développement durable. Au cours de cette réunion de haut niveau annuelle, des dirigeantes et dirigeants, des représentantes et représentants des ONG, du secteur privé et activistes du monde entier se sont réunis pour discuter des moyens d'accorder aux femmes et aux filles une place prépondérante dans leurs plans visant à mettre en œuvre la nouvelle feuille de route à 15 ans du développement mondial.
Adopté par tous les États membres des Nations Unies en septembre 2015, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 est le cadre qui succède aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Outre l'objectif autonome relatif à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes, le 5ème objectif de développement durable, les 11 autres ODD comprennent des cibles sensibles au genre.
Priscilla Magamba Busabono de l'Association des jeunes femmes chrétiennes de la République démocratique du Congo (RDC), est une jeune défenseure des droits des femmes et une militante de la société civile dans sa communauté. Elle participait à la Commission de la condition de la femme. Au micro de la Radio des Nations Unies, elle explique comment son association aide les survivantes de violence dans des domaines tels que la santé, la santé de la reproduction, le mariage forcé mais aussi avec des programmes d'accompagnement psychothérapeutiques et gynéco-médicales.
Elle explique que le viol est encore utilisé comme arme de guerre dans son pays. Grâce, entre autres,  à des campagnes de sensibilisation, l'impunité commence à être combattu.

 Isabelle Dupuis
 Credit photo: ONU

Aucun commentaire