ALERTE MICAH!

Madagascar: le renforce ses efforts face à la situation alimentaire dramatique dans le sud du pays

Face à la hausse des niveaux de faim et de la malnutrition dans le sud de Madagascar, le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mercredi qu'il intensifie ses opérations humanitaires.
Selon le PAM, la sécheresse qui frappe dans le sud de Madagascar aggrave les souffrances de centaines de milliers de personnes pour la troisième année consécutive.
Aussi les résultats préliminaires d’une évaluation de la sécurité alimentaire multi-agence indiquent que quatre des neuf districts du sud sont susceptibles de tomber dans la classification «d’urgence» à la fin de l’année. Trois autres districts pourraient suivre à moins qu'une action rapide soit entreprise.
Le sud de Madagascar a été durement touché par El Niño de cette année, ce qui a entraîné une réduction des pluies pour l’Afrique australe.
Pour échapper à cette misère, un ménage sur trois, dans le sud de l’île, a déjà été contraint à des mesures désespérées telles que la mendicité, la vente de sa terre ou maison, ou la migration. Quatre ménages sur 10 ont déjà mangé leurs stocks de semences vitales, ne laissant rien pour la saison de plantation Novembre/Décembre.
À partir de ce mois-ci, à l’appui de la prochaine saison de plantation, le PAM fournira des vivres aux communautés vulnérables, en complément de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui fournira des outils et des semences résistantes à la sécheresse.
Le PAM fournit actuellement un repas chaud par jour pour quelques 230.000 enfants des écoles primaires – 42 pour cent des élèves des écoles primaires dans le sud. Pour la plupart de ces enfants, le repas scolaire est le seul repas nutritif qu’ils reçoivent en un jour. Pour assurer que les enfants reçoivent la nutrition et l’éducation qu’ils méritent, le PAM aligne son programme avec les acteurs de l’éducation. Dès le début de 2017, le PAM – aux côtés du Gouvernement de Madagascar, l’UNICEF, la Banque mondiale et d’autres partenaires – prévoit d’atteindre encore plus d’enfants avec son programme de repas scolaires.
Le PAM a besoin de 92 millions $ pour cette réponse humanitaire dans le sud de Madagascar à partir de maintenant jusqu’en Mars de l’année prochaine. Il fait actuellement face à un déficit de 78,5 millions $.

 Photo : PAM/ J. Dumont
Cristina Silveiro

Aucun commentaire